Canadian Journal on Aging / La Revue canadienne du vieillissement

Articles

Perspective écologique sur les déterminants de la vitalité cognitive des aînés

Anne-Marie Belleya1, Manon Parisiena1a2 c1, Kareen Noura3, Nathalie Biera2, Guylaine Ferlanda4a5, Danielle Guaya1, Petre Popova1 and Sophie Laforesta1a6a7

a1 CSSS Cavendish–Centre affilié universitaire, Centre de recherche et d’expertise en gérontologie sociale (CREGÉS)

a2 Université de Montréal, École de réadaptation

a3 Direction de santé publique de la Montérégie

a4 Université de Montréal, Département de nutrition

a5 Centre de recherche, Institut universitaire de gériatrie de Montréal et Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

a6 Département de kinésiologie, Université de Montréal

a7 Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal (IRSPUM) et Centre de recherche et d’expertise en gérontologie sociale (CREGÉS)

Résumé

Le vieillissement cognitif demeure une réalité très hétérogène chez la population aînée. Des études ont récemment identifié certains facteurs pouvant contribuer à maintenir la santé cognitive des aînés. À ce jour, ces recherches ont principalement porté sur des déterminants individuels, notamment : les conditions de santé et les habitudes de vie. Une recension des écrits a été réalisée afin d’explorer les facteurs socio-environnementaux qui peuvent influencer la vitalité cognitive des aînés. Cette recension montre que les études qui ont examiné ce lien potentiel sont très rares. Seuls le type et le niveau socio-économique du quartier de résidence, ainsi que la taille du réseau social ont été identifiés comme facteurs d’influence. Par contre, des études ont montré que l’environnement pouvait moduler certaines habitudes de vie qui, à leur tour, peuvent influencer la cognition. Le présent article s’inspire d’une approche écologique afin d’illustrer des cibles individuelles et socio-environnementales de la promotion de la santé cognitive des aînés.

Abstract

Cognitive aging is a heterogeneous reality among the senior population. Studies have recently identified certain factors that may contribute to maintaining the cognitive health of seniors. To date, these research studies have primarily focused on individual determinants, namely: health conditions and lifestyle habits. A review of the literature was conducted in order to explore the socio-environmental factors that may influence the cognitive vitality of seniors. This review demonstrates that studies that have examined this potential link are very rare. Only the type and socioeconomic level of the neighbourhood of the residence, as well as the size of the social network, were identified as influential factors. However, studies have shown that the environment could modulate certain lifestyle habits which, in turn, can influence cognition. This article uses an ecological approach to illustrate individual and socio-environmental targets for the promotion of the cognitive health of seniors.

Remerciements

Cet article fait suite à un projet réalisé dans le cadre de la 62ième session de la Commission permanente de Coopération Franco-Québécoise 2009–2010, financée par le Ministère des Relations internationales du Québec.

(Received October 31 2011)

(Accepted November 26 2012)

Mots clés

  • Vieillissement;
  • cognition;
  • vitalité cognitive;
  • approche écologique;
  • promotion de la santé

Keywords

  • Aging;
  • cognition;
  • cognitive vitality;
  • ecological approach;
  • health promotion

Correspondence

c1 La correspondance et les demandes de tirés-à-part doivent être adressées à : Correspondence and requests for offprints should be sent to: Manon Parisien, erg., M.Sc. Agente de planification CSSS Cavendish–Centre affilié universitaire 5800, Cavendish, Suite 600 Côte St-Luc, QC H4W 2T5 (manon.parisien.cvd@ssss.gouv.qc.ca)