Dialogue

Articles

Empathie et perception des valeurs

Barry C. Smith

Institute of Philosophy, University of London

Abstract

ABSTRACT: Differences of evaluative judgments are often assumed to be a reason to prefer pluralism, relativism or subjectivism to objectivism, and this preference is even more pronounced in the case of judgements of taste. A comparison between perceptual and moral disagreements, however, enables us to understand that differences in judgments may be due to a difference in access to the situation or object, and not necessarily to a difference in value. The feeling of irresolvable differences that sometimes arises in situations of evaluation, may not hold in the absence of objective values and / or common values, but be due to a difficulty or inability to capture the perspective, or circumstances of assessment wherein the other agents are placed.

Résumé

RÉSUMÉ: Les divergences de jugements dans les domaines évaluatifs sont supposées être une raison de préférer le pluralisme, le relativisme ou le subjectivisme à l’objectivisme, et cette préférence est d’autant plus prononcée en ce qui concerne les goûts. Une comparaison entre les désaccords perceptuels et moraux permet cependant de comprendre que les différences de jugements peuvent s’expliquer par les différentes façons d’accéder à la situation ou à l’objet, et non nécessairement à une différence de valeur. Le sentiment de désaccord insurmontable qui surgit parfois dans les situations d’évaluation peut tenir non pas à l’absence de valeurs objectives et / ou communes, mais à une difficulté ou à une impossibilité à saisir la perspective ou la situation d’évaluation dans laquelle les autres sont placés.