Proceedings of the Nutrition Society

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page

Meeting Report

Regulation of cell signalling by vitamin E


Gerald Rimbacha1 c1, Anne Marie Minihanea1, Jonathan Majewicza1, Alexandra Fischera2, Josef Pallaufa2, Fabio Virglia3 and Peter D. Weinberga4



a1 Hugh Sinclair Human Nutrition Unit, School of Food Biosciences, University of Reading, Reading RG6 6AP, UK

a2 Institute of Animal Nutrition and Nutrition Physiology, Justus-Liebig-University, Giessen, Germany

a3 National Institute of Food and Nutrition Research, Rome, Italy

a4 School of Animal and Microbial Sciences, University of Reading, Reading RG6 6AJ, UK

Article author query

Rimbach G [PubMed]  [Google Scholar]
Minihane AM [PubMed]  [Google Scholar]
Majewicz J [PubMed]  [Google Scholar]
Fischer A [PubMed]  [Google Scholar]
Pallauf J [PubMed]  [Google Scholar]
Virgli F [PubMed]  [Google Scholar]
Weinberg PD [PubMed]  [Google Scholar]

Abstract

Résumé

La vitamine E, l'antioxydant liposoluble le plus important, fut découverte à l'Université de Californie à Berkeley en 1922. Depuis sa découverte, les études sur les tocophérols et les tocotrienols que constitue cette vitamine, ont été centrées pour la plupart sur leurs propriétés antioxydantes. En 1991, le groupe de Angelo Azzi (Boscoboinik et al. 1991a,b) fut le premier à décrire les fonctions autres que les antioxydantes et de transmission de signaux de l'α-tocophérol, en démontrant la régulation par la vitamine E de l'activité de la protéine kinase C dans les cellules de muscle lisse. Au niveau de la transcription, l'²-tocophérol module l'expression de la protéine de transfert hépatique de l'α-tocophérol, ainsi que l'expression du ge`ne alpha1 du collage`ne du foie, du ge`ne de la collagénase et du ge`ne de l'α-tropomyosine. Récemment, un facteur de transcription dépendant du tocophérol (la protéine associée au tocophérol) a été découvert. Il a été démontré sur des cellules cultivées que la vitamine E inhibe l'inflammation, l'adhésion cellulaire, l'agrégation des plaquettes et la prolifération des cellules de muscle lisse. Les avancées récentes de la biologie moléculaire et des techniques génomiques ont conduit à la découverte de nouveaux ge`nes et des mécanismes de transduction des signaux sensibles à la vitamine E.

Key Words: Antioxidants; Vitamin E; Gene expression; Cell signalling; Cardiovascular disease

Correspondence:

c1 *Corresponding author: Dr Gerald Rimbach, fax + 44 118 931 0080, email g.h.rimbach@reading.ac.uk