Africa

Research Article

Forty Days: The Akan Calendar

Philip F. W. Bartle

Opening Paragraph

Several attempts have been made to understand the development if not the origin of Akan culture in terms of the diffusion of (a) traits from the north which were taken south with the expansion and disintegration of the great savanna trading empires and the southward migration of Mande Dyula merchants and (b) traits which were already present prior to that migration in a large area once populated mainly by Guan in the Ivory Coast, Ghana, and Togo, and today populated for the most part by Akan, Adanbe, and Ewe. The mixing of these cultural traits and the point of origin for the Akan expansion appear, to have taken place along a trade route stretching from the Sahara to the Atlantic coast, close to the site of Begho near Wenchi in the Bono Techiman state (Boahen 1966; Goody 1959, 1966, 1968; Wilks 1962).

Résumé

QUARANTE JOURS: LE CALENDRIER AKAN

Les Akan du Ghana et de'la Côte d'Ivoire ont semble-t-il en commun un certain nombre de traits distinctifs d'origine multiple, et cette synthèse est mise en évidence par leur calendrier. Celui-ci a pour base un cycle de 42 jours résultant de l'existence d'une semaine de six jours (cette dernière étant une survivance de la présence antérieure Guan dans cette zone) et d'une semaine de sept jours (qui, elle, semble provenir du nord), six fois sept faisant quarante deux. On dénombre, dans ce cycle des 42 jours, quatre jours ‘maléfiques’ au cours desquels il n'y a ni activités agricoles ni inhumations, ces journées étant marquées par des cérémonies et des travaux effectués en commun. Chacune de ces journées de la semaine de six jours ainsi que de celle de sept jours possède ses caractéristiques propres et les personnes nées un certain jour ont toutes en commun certaines de ces caractéristiques. Les nouveaux-nés prennent leur nom d'aprés la semaine de sept jours qui est celle qui prédomine et qui est mieux connue que celle de six jours. Les données rapportées dans le présent article sont le résultat d'une recherche effectuée chez les Kwawu; les coutumes peuvent varier d'une zone Akan à une autre, mais elles ont toutes le même adaduanan (‘quarante jours’).

Philip F.W. Bartle, after obtaining degrees in economics and anthropology, is now a doctoral candidate at the University of Ghana, Legon, and a lecturer in the Department of Sociology at the University of Cape CoasGhana.