Africa

Research Article

Song and spirit: The use of songs in the management of ritual contexts

Bennetta Jules-Rosette

Opening Paragraph

The Apostolic Church of John Maranke (Vapostori or Bapostolo), an indigenous Christian church founded in Umtali, Rhodesia, now has congregations across Central Africa. For the Church's central ritual event, the Sabbath kerek, and other occasions of worship, singing constitutes the core of ritual practice and is used to invoke the presence of the Holy Spirit. These songs combine traditional Bantu rhythmic patterns with a unique Apostolic form. Often drawn from biblical themes, the songs are composed by members as spiritually inspired pieces.

Résumé

LE CHANT ET L'ESPRIT: DE L'UTILISATION DES CHANTS DANS L'ORGANISATION DES SITUATIONS RITUALISÉES

L'Église apostolique de John Maranke est une église chrétienne autochtone fondée en Rhodésie. Le chant joue un rôle essentiel dans le rituel de cette Église, les apôtres le tenant comme moyen d'invoquer l'Esprit Saint. Le chant prodigue également l'instruction morale et accompagne toutes les guérisons par suggestion. Ces chants conjuguent les rythmes traditionnels et une forme apostolique sui generis. L'article étudie plus particulièrement des chants dans le service du culte apostolique ou kerek. La plupart des événements qui constituent le kerek sont improvisés dans l'assistance afin d'encourager les expériences spirituelles collectives. Cependant, la cérémonie commence et se termine par des hymnes et des prières consacrès. Un hymne d'ouverture invoque les anges sur les lieux de la prière, suivi d'un appel à l'Esprit Saint pour qu'il vienne et sauve l'humanité. Un troisième hymne achève le service; il est suivi d'une bénédiction et de chants de guérison. Les autres chants sont entonnés spontanément pendant le prêche. Le prédicateur interrompt habituellement son service pour faciliter le passage au chant. Les femmes qui ne prêchent pas en kerek interviennent pour instruire par des chants.

Leurs interruptions sont généralement acceptées par les prédicateurs et servent à modifier les sujets des sermons et à accélerer le déroulement de la cérémonie.

La plupart des chants apostoliques se présentent sous forme de réponse; au chant du soliste répond le refrain repris par l'assistance, en une coulée musicale ininterrompue. Les chants sont façonnés à chaque occasion, subissant des variations dans le texte, le rythme ou l'harmonie. II existe une gamme standard de ces alterations, mais leur conjugaison sur une polyphonie variable est toujours spécifique à chaque célébration.

Outre le témoignage d'une presence spirituelle, les chants instruisent la congrégation des lois de l'Église, les exhortent à être droits, expliquent le cheminement apostolique aux profanes. La forme d'un chant peut rapidement évoluer de paroles didactiques à une psalmodie extatique où les vers disparaissent pour ne laisser place qu'à quelques phrases incantatoires. On dit que c'est au cours de ces psalmodies que les expériences visionnaires se produisent.

Les apôtres expliquent que la qualité du chant dépend de la pureté de cœur des fidèles, pureté qu'ils atteignent en ayant une bonne conduite, en évitant de se mettre en colère, en observant les prescriptions de l'Église.

Il faut donc tenir ces chants apostoliques pour des vceux spirituels dont les membres de l'assistance se chargent.

Bennetta Jules-Rosette. Assistant Professor of Sociology, University of California, San Diego. Has made three field trips to south-western Zaire and Zambia to study indigenous religious movements. Author of African Apostles: Ritual and Conversion in the Church of John Maranke.