Dialogue

Articles

Pour une psychologie de la philosophie

Roch Boucharda1

a1 Université d' Ottawa

La philosophie peut-elle faire l'objet d'une psychologie? Et auquel cas, en quel sens, selon quels rapports serait-elle à la fois un comportement et une discipline? C'est la question que nous envisagerons ici, en espérant montrer que bien avant de se convertir en discours, l'activité philosophique s'exerce déjà dans une sorte de vécu primitif où elle obéit au déroulement d'une motivation plutôt qu'à une ordonnance de noèmes, et manifeste par là sa relation essentielle à la psychologie; que la production du discours prolonge le même mouvement et se situe dans la même finalité radicale; et que la détermination de l'œuvre philosophique dans un domaine gestuel apporte des enseignements non négligeables pour son épistémologie, de même que pour sa génétique et son axiologie.