Dialogue

Articles

La conception hégélienne du Rapport absolu: réflexion sur la relation de la logique à la constitution objective du monde

Jean Theaua1

a1 Université d'Ottawa

L'étude que nous proposons ici a fait l'objet d'une communication au dernier Congrès de l'Hegelgesellschaft (Athènes, avril 1982). Elle était en vérité un peu extérieure au thème central de ce congrès, qui avait choisi de méditer sur le Weltgeist. Mais nous en avions maintenu la présentation pour deux raisons essentielles, où, selon une combinaison en un sens très hégélienne, l'accidentel se mêlait au rationnel, le «Zufallige» au «vernunftige». L'accidentel résidait dans le fait que l'objet de cette étude correspondait à nos travaux du moment sur les catégories hégéliennes et kantiennes. Le rationnel pouvait s'exprimer en une remarque toute simple: c'est dans le Rapport absolu, l'«absolutes Verhältnis», que s'achève, dans la dialectique hégélienne, la constitution logique du «Welt» et que s'opère l'«Aufhebung» de la sphère de l'objectivité à celle de la subjectivité et du concept, où se définit la figure du «Geist».