Dialogue

Critical Notices/Études critiques

L'effondrement empirique de la signification*

Isabelle Delplaa1

a1 Université Paul Valéry, Montpellier

Écrire un livre sur les fondements empiriques de la signification qui reprenne la question tant débattue de la critique de l'analycité, de la traduction radicale et de l'indétermination de la traduction, d'un point de vue éclairant, précis, et renouvelé à bien des égards, est la gageure que relève Martin Montminy avec son excellent livre Les fondements empiriques de la signification. La thèse simple mais convaincante de l'auteur est que la critique de l'analycité et de la distinction entre analytique et synthétique (DAS), comme critique de toute approche normative de la signification, est la voie d'entrée, le fil directeur et l'argument central des différentes thèses de Quine sur l'épistémologie naturalisée, le holisme épistémologique et l'indétermination de la traduction. C'est par ce biais qu'il défend une approche empirique de la signification liant toute théorie sémantique à des données empiriques en principe accessibles à un observateur.

Footnotes

* Étude critique de l'ouvrage de Martin Montminy, Les fondements empiriques de la signification, Montréal, Bellarmin; Paris, Vrin (Analytiques, vol. 10), 1998, 240 p.