Arabic Sciences and Philosophy

Cambridge Journals Online - CUP Full-Text Page
Arabic Sciences and Philosophy (2009), 19:157-187 Cambridge University Press
Copyright © Cambridge University Press 2009
doi:10.1017/S0957423909990014

Research Article

AVERROES AND AQUINAS ON ARISTOTLE'S CRITERION OF SUBSTANTIALITY


GABRIELE GALLUZZOa1

a1 Scuola Normale Superiore, Piazza dei Cavalieri 7, 56126 Pisa, Italy Email: g.galluzzo@sns.it
Article author query
galluzzo g [Google Scholar]

Abstract

The paper analyses Averroes's and Aquinas's different reconstructions of Aristotle's ontology in the central books of the Metaphysics. The main claim the paper argues for is that Averroes endorses an explanatory criterion of substantiality, while Aquinas favours an independent existence criterion. The result of these different choices is that the Arabic commentator believes that the forms of sensible objects are more substances than the objects of which they are the forms, while the Dominican Master sticks to the traditional picture that sensible objects hold some kind of priority over their ontological constituents in general and over form in particular. For Averroes, therefore, the central books of the Metaphysics mark a major departure from the Categories ontology, where particular sensible objects are regarded as fundamental entities and so primary substances. On Aquinas's reconstruction, by contrast, sensible objects are still thought of in the Metaphysics as primary substances in spite of their being analysable into matter and form.

Résumé

Le présent article étudie les différentes reconstructions, proposées respectivement par Averroès et Saint Thomas d'Aquin, de l'ontologie aristotélicienne des livres centraux de la Métaphysique. Sa thèse principale consiste à soutenir qu'Averroès voit dans la substantialité un critère explicatif, tandis que Saint Thomas l'associe au fait d'avoir une existence indépendante. Le résultat de ces choix différents est que pour le commentateur arabe, les formes des objets sensibles sont davantage substance que les objets dont elles sont les formes, tandis que le maître dominicain en reste à la position traditionnelle selon laquelle les objets sensibles ont une certaine primauté sur leurs constituants ontologiques en général et sur leur forme en particulier. Pour Averroès, par conséquent, les livres centraux de la Métaphysique constituent une rupture majeure par rapport à l'ontologie des Catégories, oeuvre qui tient les objets sensibles particuliers pour les entités fondamentales, donc pour les substances primaires. Selon la reconstruction de Saint Thomas, en revanche, les objets sensibles sont considérés comme des substances premières jusque dans la Métaphysique, en dépit du fait qu'ils peuvent être analysés en matière et forme.


Metrics