Language:

New Testament Studies



LUC–ACTES ENTRE JÉRUSALEM ET ROME. UN PROCÉDÉ LUCANIEN DE DOUBLE SIGNIFICATION


DANIEL MARGUERAT a1
a1 Faculté de Théologie, Université de Lausanne, BFSH 2, CH-1015 Lausanne, Switzerland

Abstract

L’auteur de Luc–Actes use d’un procédé rhétorique de double signification, qui oriente la lecture aussi bien vers une culture nourrie de la LXX que vers une conceptualité gréco-romaine. Exemples de cette ambivalence sémantique: Lc 23.47; Ac 4.32–4; 17.16–34; 18.13; 27.1–28, 10, etc. Ce procédé témoigne d’une volonté de fixer l’identité chrétienne entre Jérusalem et Rome, inscrivant le christianisme à la fois comme la continuité d’une histoire de salut et comme une réponse à la quête religieuse gréco-romaine. Le programme théologique qui se dessine ainsi rapproche Luc de Flavius Josèphe.